Binance visée par une plainte de la CFTC

Partager cette actualité

Lundi 27 mars 2023, l’autorité américaine de régulation des produits financiers (CFTC, Commodity Futures Trading Commission) a déposé plainte contre Binance et son patron Changpeng Zhao (CZ) pour avoir contourné les règles américaines.

 

En effet, Binance fait face à plusieurs difficultés depuis quelques temps. Tout d’abord, le BUSD, son stablecoin, a cessé d’être émis sur ordre du département des services financiers de New York (NYFDS) qui estime qu’il s’agit d’un titre financier. Cependant, les détenteurs de ce stablecoin pourront être remboursés jusqu’en février 2024.

 

Ensuite, la CFTC a décidé de déposer plainte contre Binance pour violation du Commodity Exchange Act (CEA) et de ses réglementations. En outre, elle considère que CZ « exploite une bourse illégale de produits dérivés d’actifs numériques » aux États-Unis. La première bourse d’échanges de cryptomonnaies serait un réseau opaque de sociétés presque contrôlées par le même dirigeant avec plus de 120 entités qui auraient parfois mélangé des fonds.

De plus, Binance aurait, sans en avoir eu l’autorisation, permis à de riches clients de faire du trading sur des produits dérivés spéculatifs. Elle aurait gagné, en août 2020, 63 millions de dollars de frais de transaction de produits dérivés avec 16% de comptes de clients situés aux États-Unis. La CFTC lui reproche ainsi d’avoir contourné volontairement les règles de conformité puisque les clients n’avaient pas à fournir des preuves de leur identité.

La CFTC voudrait donc faire cesser l’activité de Binance aux États-Unis. Cependant, CZ a expliqué sur le blog de Binance que les utilisateurs américains étaient bloqués sur la plateforme, que la plateforme ne manipule pas le marché et que la plainte contient des faits incomplets.

 

Enfin, le Financial Time a mené une enquête sur Binance qui continuerait d’opérer en Chine alors que la plateforme avait affirmé avoir quitté le territoire en 2017 après un durcissement de la réglementation.

 

Par conséquent, plusieurs utilisateurs ont décidé de retirer leurs cryptomonnaies de la plateforme par précaution. Ainsi, plus de 2,2 milliards de dollars ont été retirés depuis lundi.

 

Sources :

Plus d'articles

Les OAT blockchain :
alliés conformité des PSAN