Mise à jour de la liste des juridictions sous surveillance renforcée de GAFI

Partager cette actualité

Lorsque le GAFI (Groupe d’Action Financière) place une juridiction sous surveillance renforcée, cela signifie que le pays s’est engagé à résoudre rapidement les lacunes stratégiques identifiées dans les délais convenus et est soumis à un contrôle supplémentaire. Cette liste est connue sous le nom de « liste grise ». 

En effet, depuis le début de la pandémie de COVID-19, le GAFI a accordé une certaine flexibilité aux juridictions qui n’avaient pas d’obligation d’action immédiate pour corriger des déficiences constatées en matière de LCB-FT. Les pays suivants ont vu leurs progrès examinés depuis Mars 2022 : Albanie, Barbade, Burkina Faso, Cambodge, Îles Caïmans, Haïti, Jamaïque, Jordanie, Mali, Malte, Maroc, Myanmar, Nicaragua, Pakistan, Panama, Philippines, Sénégal, Soudan du Sud, Türkiye et Ouganda. 

Ce 17 Juin 2022, une mise à jour de ladite liste avec les évaluations de chaque juridiction en question a été publiée.

Deux points notables : 

  • Le GAFI salue les progrès significatifs de Malte dans l’amélioration de son régime de LBC/FT. En effet, Malte a renforcé l’efficacité de son régime de LBC/FT pour respecter les engagements de son plan d’action concernant les lacunes stratégiques identifiées par le GAFI en juin 2021. De ce fait, elle n’est donc plus soumise au processus de surveillance renforcée du GAFI.

 

  • Une nouvelle juridiction soumise à une surveillance renforcée : Gibraltar.

 

Lien : https://www.fatf-gafi.org/publications/high-risk-and-other-monitored-jurisdictions/documents/increased-monitoring-june-2022.html

Plus d'articles

Les OAT blockchain :
alliés conformité des PSAN